Tracing the Future

Commissie Actuele Kunst KU Leuven

Expositions

L’Utopia de Thomas More reste-t-elle une source d’inspiration pour les artistes? Ce projet donne une réponse souvent spectaculaire à cette question. L’exposition montre comment les artistes contemporains traduisent le concept d’'utopie' dans leur travail.

Fidèles à Thomas More, ils montrent les succès mais aussi les échecs de la quête du monde idéal. Yto Barrada, Ursula Biemann & Paulo Tavares, The Otolith Group, Martin Le Chevallier, Alan Sekula et Adrien Tirtiaux portent un regard critique sur l’impact écologique, politique et social de l’Utopia contemporaine. Bref : 500 ans d’Utopia sous une forme originale actualisée. Le parcours d’artistes est gratuit : une raison de plus de ne pas manquer ce projet. Les commissaires sont Stéphane Symons, Hilde Van Gelder et Eva Wittocx.

'Tracing the Future' investit toute la ville de Leuven

Partout à Leuven, vous trouverez des interprétations créatives du concept d’utopie contemporaine. Les œuvres se trouvent sur différents sites : la bibliothèque universitaire de la KU Leuven, la chapelle du Kadoc, le Parc municipal et le Théâtre anatomique. Ces sites du patrimoine de Leuven seront vos haltes sur le parcours d’artistes contemporain. Tracing the Future réunit des films et des installations, des œuvres récentes et nouvelles d’artistes modernes de premier plan.

Martin Le Chevallier au KADOC

Münster (2016)

Ce film donne à voir une communauté qui en 1533, a marqué l’histoire dans la ville allemande de Münster. Le royaume créé à l’époque associe foi révolutionnaire et régime communiste. Mais ce rêve prend fin bien vite : la ville est assiégée et vaincue. Dans le film, deux assaillants l’observent. Cette coproduction de Tracing the Future est présentée ici en première mondiale.

Adrien Tirtiaux au parc municipal Leuven

Boven de Muur (2016)

Le parc de Leuven est un espace public par excellence. Et si une installation en bois reliait le parc aux petits jardins privés de la Vlamingenstraat? Cela permettrait-il de rapprocher l’individu de la communauté ? C’est la question que pose Adrien Tirtiaux avec les habitants de ces jardins qui jouxtent le parc pour Tracing the Future. En empruntant des escaliers, des ponts et des plateformes, le visiteur peut arpenter lui-même certaines sections de l’œuvre.

Ursula Biemann & Paulo Tavares au KADOC

Forest Law (2014)

Ursula et Paulo nous emmènent en forêt amazonienne dans le Sud de l’Équateur. C’est l’une des régions jouissant de la plus importante biodiversité au monde. Sa richesse pétrolière et minière la met toutefois en danger, sous la pression des différents intérêts en jeu. Ils documentent quelques affaires judiciaires significatives, grâce auxquelles la nature dispose désormais de droits fondamentaux.

The Otolith Group à la bibliothèque universitaire KU Leuven

Medium Earth (2013)

Le Sud de la Californie est régulièrement touché par des tremblements de terre. Cette installation vidéo part de cette réalité. Le collectif d’artistes associe des images puissantes à la voix incantatoire d’un médium qui écoute la « voix » des déserts, traduit ce qu’écrivent les pierres, décode la calligraphie de la terre fissurée et donne vie à la tension que subit la terre sous la pression des continents.

Allan Sekula au théâtre anatomique

Mining Section (Bureau des Mines)

Allan Sekula (1951-2013, USA) était fasciné par le réalisme de Constantin Meunier. À l’instar de l’artiste du 19e siècle, Sekula s’intéresse au monde des mineurs et des dockers. Le dialogue entre Sekula et Meunier se poursuit dans Tracing the Future. Le regard de Sekula sur la vie des mineurs passe par une présentation d’objets, gravures, graphiques, cartes postales et archives photographiques.

Tracing the Future est un projet couplé à l’exposition consacrée à Yto Barrada du M - Museum Leuven. Le projet a été réalisé par la Commissie Actuele Kunst de la KU Leuven en partenariat avec le Lieven Gevaert Research Centre for Photography, Art and Visual Culture de la Faculté des Lettres, le Hoger Instituut voor Wijsbegeerte et le M – Museum de Leuven. L’exposition bénéficie du soutien de l’asbl KU[N]ST Leuven, du KADOC, de la Bibliothèque centrale et du Service Campus de la KU Leuven. La commissaire de la sélection d’œuvres d’Allan Sekula dans le Théâtre anatomique, provenant de la collection du M HKA, est Anja Isabel Schneider.

Tracing the Future est un projet couplé à l'exposition consacrée à Yto Barrada au M - Museum Leuven.

Conseil: Ne manquez pas dans la chapelle du KADOC l’exposition gratuite 'Utopie d'une mission'. Pour plus d’infos, consultez le programme.

tracing the future

Gratuit

30.09 - 20.11